Qui suis-je?

OCEANE CREUSVAUX

J’ai choisi de vivre mes 14 premières années sur Terre en expérimentant la blessure de rejet, dans un univers emprunt de beaucoup de violence dite « blanche ».  Un choix que je n’ai pas toujours vécu comme tel et qui m’a fait détesté le genre humain. Arrivée à l’adolescence, je pensais me faire bergère, pour avoir la paix, ou alors potière ou sculptrice, pour maintenir cette solitude qui me sauvait. j’étais si indécise, si mal, car mon envie profonde était malgré tout d’être en lien. Une nuit j’ai demandé de tout mon coeur à quoi ma vie devait être destinée. Je me suis endormie ainsi, avec cette question suspendue à mes lèvres. C’est là qu’a eu lieu un miracle. En effet, au réveil, une phrase tournait en boucle dans ma tête. La réponse. Une réponse incompréhensible, mais qui m’apparaissait cependant comme une évidence incontestable:

« tu peux soigner avec ta voix »

J’étais soudainement habitée par cette certitude, mais… Qu’est ce que cela voulait dire? Comment soigner avec la voix? Devais-je parler? Chanter? Où apprendre cela? Une avalanche de questions déferla.  Des années durant, j’ai cherché des réponses, sans succès. La vie me présenta toute sortes d’expériences, mais ce qui touchait à ce domaine ne m’était pas ouvert. Comme si je n’étais pas encore assez « mûre ». C’est au bout de 15 ans que les portes se sont enfin ouvertes.

En parallèle, depuis une dizaine d’années, il m’arrive de recevoir des messages de mes guides. Peu importe la question posée, la réponse est invariablement la même: « soigne ton coeur ». J’ai compris grâce à eux l’importance fondamentale de s’aimer soi-même pour pouvoir poser ensuite un regard d’amour sur toute chose.  C’est dans ce regard que les miracles apparaissent et que la vie devient alors pure Magie.

Le chemin n’est certainement pas fini, et l’amour de soi continue d’être un apprentissage. Cependant, mon envie aujourd’hui n’est plus d’être bergère. Elle est d’honorer et servir l’Humanité.